An application often has to convince on its first try!

Par Marie Krust

11 Jan 2016

« Une application n’a souvent qu’une seule chance pour convaincre »

Prenant la succession d’Hubert Schumacher à la fonction de CEO de q-leap, Sylvain Perez a pour objectif de poursuivre la transformation de la société tout en maintenant les valeurs qui l’animent. En plaçant la qualité au cœur de toutes ses démarches, q-leap élargit son spectre de service aux activités liées au cycle de vie logiciel. Sylvain Perez, nouveau CEO de q-leap, est l’invité de la rédaction d’ITnation.

Sylvain Perez, pouvez-vous nous expliquer ce qui a présidé à votre nomination à la fonction de CEO de q-leap ?

Hubert Schumacher, mon prédécesseur, est quelqu’un qui aime développer de nouveaux projets. Il a préféré me confier la fonction de CEO de q-leap pour s’attacher à d’autres missions, et notamment à celle de CIO de Luxaviation. Hubert continuera à veiller au bon développement de q-leap en tant que membre du conseil d’administration.

De mon côté, je compte poursuivre le fantastique travail qu’il a initié. Quand je suis arrivé dans la société, en novembre 2014, nous étions 10 collaborateurs. Aujourd’hui, nous sommes 25 et toujours en phase de recrutement intensif.

Quels sont, selon vous, les moteurs de cette croissance significative ?

Le marché IT connaît une nouvelle dynamique, avec une multiplication des projets digitaux. De nouveaux clients se tournent vers nous pour bénéficier de notre expertise dans le domaine de la qualité logicielle au sens large.

Nous les accompagnons ainsi à différents niveaux du cycle de vie logiciel. En amont avec les activités liées à l’analyse des besoins métiers, dans le choix de leurs méthodologies telles que Scrum ou encore Prince 2 (pour citer les principales), et ainsi leur permettre de suivre et veiller à la qualité de leur projet tout le long du cycle. Nous proposons également de les aider à définir les architectures de leurs systèmes d’information (SOA) ou de leurs applications (micro-services). Ajoutons à cela bien entendu, les activités liées au test, que ce soit par la mise en place d’une réelle stratégie ou encore d’un framework visant à améliorer la qualité de leur produit.

L’exigence de qualité est donc intégrée à toutes les activités du cycle de vie logiciel et elle reste au centre de toutes nos démarches, ce qui nous distingue des autres acteurs du marché. Mon ambition étant donc de faire valoir cette exigence pour tout projet de développement applicatif.

Pour mener à bien cette mission, il faut garantir l’engagement des équipes, mais aussi entretenir l’innovation au sein de q-leap, et maintenir en permanence cette longueur d’avance qui nous caractérise.

La qualité, la flexibilité et l’ouverture vers l’innovation font partie de l’ADN de q-leap. Ces valeurs partagées et entretenues par notre équipe est quelque chose d’unique que je n’avais jamais rencontré ailleurs. Le défi étant donc de grandir tout en cultivant cet esprit.

Aujourd’hui, le marché est-il sensible à ces enjeux de qualité ou est-ce toujours et avant tout le prix qui entre en considération ?

C’est toujours un défi. On constate cependant un nombre grandissant d’acteurs sensibles à des applications de qualité. Au sein de chaque processus de développement, notre démarche est d’apporter de la qualité à tous les niveaux, de l’analyse des besoins à la mise en production. Aujourd’hui, on ne peut plus envisager un projet comme on le fait dans l’industrie manufacturière, avec une définition des besoins au départ et une livraison plusieurs mois après.

Au niveau IT, les besoins évoluent rapidement et en permanence. Il faut donc gagner en agilité et s’appuyer sur des architectures flexibles. Il est moins coûteux d’investir dans la qualité dès le départ que d’essayer de corriger des défauts ou bugs une fois l’application mise en production.

D’autre part, dans l’ère digitale actuelle, une application constitue bien plus qu’une réponse à un besoin. Elle est aussi une vitrine pour l’entreprise, tant vers l’extérieur qu’à destination des clients et des collaborateurs. Désormais, elle n’a souvent qu’une seule chance pour convaincre. Il suffit de voir à quelle vitesse un utilisateur peut se détourner d’une application sur son mobile. Miser sur une application de qualité dès le départ est crucial.

(Source: IT NATION magazine – Sylvain’s Perez interview on January, 14, 2016)

Leave a Reply