Immersion in the Code Club Luxembourg with Sylvain Perez

Par Marie Krust

27 Jun 2016

La logique de programmation ne s’appréhende d’ailleurs pas uniquement devant un écran.

Le CODE CLUB, dès que la météo le permet, aime le démontrer. « Il est tout à fait possible d’apprendre à programmer en plein air », poursuit Sylvain Perez. Parce que programmer, c’est écrire à l’avance ce qu’il convient d’exécuter pour arriver au résultat espéré. « On peut facilement en faire un jeu. L’idée est de faire réaliser un parcours à un enfant, qui doit suivre les instructions préalablement établies par ses camarades sur une feuille blanche. L’exercice constitue toujours un bon moment, loin du moindre écran. »

 

 

La volonté du code club est de donner la possibilité à des enfants de s’exprimer avec un outil informatique. « Le but n’est pas de créer des futurs programmeurs, mais de leur permettre d’appréhender une autre forme de langage, d’envisager les choses au départ d’une autre manière de penser, poursuit Patrick Welfringer. Le code club permet à chaque enfant de comprendre et de démystifier ce qu’il y a derrière les outils que l’on utilise chaque jour. »

Les Codes Clubs au Luxembourg
Les codes clubs, au nombre de 3 au Luxembourg, sont accessibles gratuitement, dans la limite des places disponibles. « La volonté est qu’il n’y ait aucune barrière à l’entrée, assure Patrick Welfinger. Ce ne serait pas possible sans le dévouement des bénévoles, qui assurent l’encadrement des enfants ou encore les traductions des documents de supports pour chaque module. » En effet, le programme provient du Royaume-Uni, où le concept est né, et doit donc être adapté. Si vous souhaitez vous engager pour faire vivre les codes clubs, n’hésitez pas à vous manifester. Le projet à notamment besoin de traducteurs, mais aussi d’encadrants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply